Retour aux heures d’ouverture régulières dès le 3 octobre

Du mardi au jeudi de 10 h à 17 h
Le vendredi de 10 h à 19 h
Le samedi et le dimanche de 13 h à 17 h

BIENVENUE AUX GROUPES SCOLAIRES !
Les activités de médiation reprennent chez EXPRESSION.

Pour être informé.e.s de nos activités, abonnez-vous à notre infolettre et suivez-nous sur la page Facebook d’EXPRESSION.

Bonne visite !

Facebook   |   Contactez-nous   |   English

Isabelle Hayeur

De vraies fausses images De l’inévitable fabrication de la représentation

Commissaire_ Marcel Blouin
Du 26 janvier au 21 avril 2013

Produite par EXPRESSION, l’exposition Vraisemblances était également présentée au Musée Régional de Rimouski du 16 juin au 15 septembre 2013. L\’exposition était accompagnée d’une publication coéditée par les deux institutions muséales. Voir l\’invitation

Photographe, fabricante d’images vraisemblables, artiste à la fois poète et engagée, Isabelle Hayeur est connue pour ses paysages faisant appel au montage photographique grand format, à la vidéo et à l’installation in situ. Caprice du langage, le terme « paysage » convient à la fois pour qualifier l’œuvre et l’espace physique représenté. Ce faisant, peut-on créer une image de paysage inexistant ? Ambigüité qui sied bien à la démarche de cette artiste québécoise qui façonne fort habilement des représentations crédibles, pourtant sorties de l’imaginaire. La réception en deux temps de ces œuvres nous invite d’abord à percevoir le côté séduisant de ces paysages plausibles, puis à comprendre que nous sommes en présence d’images composites qui amalgament parfois plusieurs fragments d’origines diverses. Devant ces photomontages finement réalisés, le spectateur est appelé à douter. Or, cette introduction de la notion de doute, au sein même de la photographie – qui appelle à son tour le sens critique du fabricant, du regardeur, du regardé –, constitue un changement significatif dans la perception de ce mode de saisie du réel qui était pourtant reconnu jusqu’à tout récemment comme l’ultime façon d’établir les faits. En conséquence, la photographie en tant que certitude est exclue de la démarche de cette artiste, ce qui ne l’empêche pas, au contraire, de proposer, intensément, une quête de vérité qui s’appuie sur la nécessité d’une prise de conscience de ce qui gît sous la surface. En somme, avec Isabelle Hayeur, le paysage devient une présentation, plutôt qu’une représentation, et la photographie n’est plus — l’a-t-elle déjà été ? — synonyme de preuve, de certitude.

Dans cette exposition intitulée Vraisemblances présentée à EXPRESSION, nous retrouverons des séries d’œuvres photographiques et vidéographiques réalisées sur une période de dix ans, de 2003 à 2012. On y verra des réalisations inédites et d’autres déjà exposées tirées des séries Destination, Maisons modèles, Excavation et Underworlds.

Visite commentée le samedi 26 janvier à 14 h
Vernissage le samedi 26 janvier à 15 h